Alliance régionale en faveur de la transition énergétique

Signature de la convention de partenariat entre l’État, la Région, l’ADEME et les syndicats d’énergie de Bourgogne-Franche-Comté le 12 avril dernier en faveur de la transition énergétique.

La «transition énergétique» désigne le passage d’un système de production et de consommation d’énergie, aujourd’hui axé sur des énergies non renouvelables, à un autre mix énergétique plus efficace et plus décarboné, mais également sur des changements d’usages et de comportements, visant notamment à réduire la consommation d’énergie.
 
Au plan régional, l’État, la Région et l’ADEME souhaitent engager tout le territoire d’ici 2050. L’ambition commune est de poursuivre la maîtrise des consommations d’énergie en région, tout en développant les énergies renouvelables, afin d’atteindre une couverture totale des besoins d’énergie par ces énergies renouvelables à l’échelle régionale d’ici 2050.

Modalités du partenariat

– L’accompagnement des territoires engagés dans des démarches de transition énergétique, TEPos / TEPCV(Un Territoire à énergie positive est un territoire dont les besoins d’énergie ont été réduits au maximum et sont couverts par les énergies renouvelables locales), PCET (Un Plan Climat-Énergie Territorial est un projet territorial de développement durable dont la finalité est la lutte contre le changement climatique et l’adaptation du territoire)et PCAET (Le Plan Climat Air-Énergie Territorial, comme son prédécesseur le PCET, est un outil de planification qui a pour but d’atténuer le changement climatique, de développer les énergies renouvelables et maîtriser la consommation d’énergie).

– La maîtrise de l’énergie dans le patrimoine des collectivités (bâtiments publics, éclairage public/privé, autres équipements publics).

– Le développement des énergies renouvelables et de récupération (chaleur et électricité dont autoconsommation).

– Le développement des réseaux énergétiques et notamment les réseaux intelligents, les boucles locales d’énergie, le stockage d’énergies…

– La promotion et le développement de la mobilité durable (technologies et usages),notamment par le biais d’études et d’investissements dans les infrastructures de recharge des véhicules à carburation alternative (électrique/gaz/hydrogène).

– La contribution à la résolution des situations de vulnérabilité énergétique.

– L’observation au service de la connaissance partagée des bilans énergétiques des territoires.

Les partenaires travaillent ensemble depuis des années : cette convention permet de capitaliser et d’engager de nouvelles actions dans une perspective d’accélération et de changement d’échelle pour accélérer le déploiement de la transition énergétique.

ipsum consectetur ut tristique sem, risus. dapibus libero id accumsan mattis id,