Energies renouvelables

Le SDEY s’engage dans une stratégie d’innovation en faveur de la transition énergétique dans l’Yonne : Smart city, smart grid, réseau de bornes de charge pour véhicules électriques, auto partage, wifi public, éclairage public connecté, hydrogène, méthanisation, filière bois… sont parmi les dispositifs développés par le SDEY.

L’éolien et l’hydroélectrique

  • Le vent source d’énergie avec les parcs éoliens (ci-contre à Courson les Carrières)
  • Les centrales hydroélectriques avec un accompagnement des propriétaires de petites centrales hydroélectriques ou de moulins en Bourgogne Franche-Comté

 

Bois énergie

Solution locale pour réduire les émissions de CO2 des énergies fossiles.

Le SDEY accompagne les collectivités adhérentes au programme CEP dans leur changement de chauffage, en proposant des solutions bois-énergie.

Ces solutions ont plusieurs bénéfices :

  • source d’économies
  • une énergie renouvelable et neutre pour l’effet de serre
  • créateur d’emplois
  • vecteur de développement territorial et de gestion forestière durable

Le SDEY s’inscrit pleinement dans une démarche de développement durable.

Le bois est considéré comme une énergie renouvelable et neutre pour l’effet de serre, du fait de la gestion durable des forêts françaises, il permet une substitution des énergies fossiles et a un bilan énergétique bien plus vertueux.

Le président aux assises de l'énergie

Chiffres clés :

  • Avec 16,9 millions d’hectares la France est 4ème pays forestier d’Europe.
  • En 2017 en France, c’est 9,1 millions de tonnes d’émissions de CO2 évitées grâce à l’usage du bois.
  • La forêt accroît naturellement à un rythme moyen de 85000 ha/an depuis 1985 (soit l’équivalent de 3 forêts de Fontainebleau)
  • En moyenne, sur la période 2007-2015, le volume de prélèvement représentait 50% du volume d’accroissement annuel de la forêt
Le président aux assises de l'énergie

Solaire photovoltaïque

Le SDEY accompagne et conseille les collectivités adhérentes au programme CEP dans leurs projets d’implantations de générateurs solaires photovoltaïques sur toitures. Pour cela, il réalise une analyse d’opportunité, outil utile à l’aide à la prise de décision qui donne les premières valeurs technico-économiques chiffrés.

Choix possibles pour son installation photovoltaïque :

  • La vente totale de la production d’électricité (avec un gain de la vente)
  • L’autoconsommation individuelle ou collective (avec des économies sur la facture) : la production est utilisée directement pour subvenir aux besoins électriques du bâtiments (ou de plusieurs bâtiments en ce qui concerne l’autoconsommation collective).

Le solaire thermique

Un équipement solaire thermique actif recueille l’énergie du soleil et la transmet à un fluide caloporteur. La chaleur est ensuite utilisée afin de produire de l’eau chaude sanitaire et/ou pour chauffer des locaux.

Pour bénéficier de l’accompagnement du SDEY, l’adhésion au service CEP est obligatoire. Le SDEY s’inscrit dans un accompagnement global à la maîtrise et à l’optimisation énergétique, de manière à ce que soit assuré un niveau minimum de performance énergétique pour les bâtiments pour lesquels les travaux sont réalisés.

Etude de faisabilité réalisée via un prestataire sélectionné et commandé par la collectivité, selon cahier des charges de l’ADEME.  (Etudes réalisées selon cahier des charges ADEME et prestataire détenant un référencement bénéficiant de la reconnaissance RGE (Reconnu Garant de l’Environnement) dans ce champ d’application ou s’il peut attester de conditions équivalentes.)

La méthanisation


Les élus et représentants du monde agricole de l’Yonne se sont mobilisés sur ce projet qui a vu le jour en 2016. La méthanisation « est un thème important pour le secteur agricole », précise Etienne Henriot, Président de la Chambre d’Agriculture de l’Yonne.

Projet de 600 kW à Athie (89)

  • Le Préfet de l’Yonne s’engage :

Invité à conclure les débats, le préfet de l’Yonne Raymond le Deun a répondu aux questions sur les démarches administratives qui peuvent s’avérer pesantes quant à la construction d’une usine de méthanisation. Mais il a surtout annoncé solennellement qu’il s’engageait à recevoir les porteurs de projets et à réunir les services de l’État concernés en préfecture, afin d’accélérer le processus de construction et de faire croître la part du biogaz. Celle-ci représente actuellement 0,3% des énergies renouvelables.

Praesent ante. Phasellus risus. non commodo diam Aliquam libero efficitur. elit.