Le SDEY accompagne les collectivités sur leur PCAET

Le SDEY, dans son rôle d’acteur engagé de la transition énergétique, accompagne activement les cinq Communautés de communes de l’Yonne concernées dans l’élaboration de leur premier Plan Climat-Air-Energie Territorial.

De quoi s’agit-il ?

C’est une démarche qui vise à limiter l’empreinte environnementale des territoires (CO2 rejeté, pollutions diverses, préservation de la nature…) et à les adapter au changement climatique. Cela vise également la pérennisation de l’attractivité du territoire, que ce soit en termes économiques (vie économique et emploi, modération du coût de la vie) ou en termes de qualité de vie (paysages, qualité de l’air et de l’eau, offres de services…).

Qui est concerné ?

La loi du 17 aout 2015 portant sur la transition énergétique pour la croissance verte a rendu obligatoire pour les EPCI de plus de 20 000 habitants l’élaboration d’un PCAET (anciennement PCET) avant fin 2018. Cinq EPCI sont concernés dans l’Yonne. Ceux de plus de 50 000 habitants (deux dans l’Yonne), ont déjà effectué cette démarche.

Quelles communautés de communes sont accompagnées par le SDEY ?

  • Communautés de communes Avallon-Vézelay-Morvan
  • Communautés de communes du Jovinien
  • Communautés de communes de la Vanne et du Pays d’Othe
  • Communautés de communes Yonne Nord
  • Communautés de communes du Gâtinais en Bourgogne

Où en est-on ?

La première phase, qui consiste en la réalisation d’un état des lieux du territoire, a été engagée. Elle permet d’en identifier les enjeux en vue de la construction d’une stratégie adaptée. Cette première phase conduit également au chiffrage de l’inaction (situation dans laquelle le territoire ne ferait rien pour limiter le changement climatique et s’y adapter) selon des hypothèses reconnues : renchérissement du coût de l’énergie, réchauffement climatique, impacts de la pollution atmosphérique…

Qui peut participer à son élaboration ?

D’ici quelques semaines, la démarche verra l’association de tous les acteurs du territoire (citoyens, entreprises, agriculteurs, communes…) qui seront réunis en un Club Climat. Des ateliers participatifs et un forum internet autoriseront l’expression de tous.

Après ces étapes, un plan d’action sera mis en œuvre par l’ensemble des acteurs. Les plans climat seront validés d’ici un an et feront l’objet d’une évaluation à l’issue de trois ans de mise en œuvre.

Et le rôle des communes ?

Les communes sont appelées à jouer un rôle important, à travers notamment l’accompagnement des initiatives citoyennes (café-réparation, compostage collectif,…) et la maîtrise énergétique (rénovation énergétique des bâtiments communaux, aide au développement du covoiturage, installation d’unités de production d’énergies renouvelables…). L’action de Conseil en Énergie Partagé et la valorisation des CEE, proposées par le SDEY, entrent parfaitement dans le cadre d’un plan climat.

id, adipiscing nunc felis nec leo mattis elit.